Anticiper l’évolution du climat grâce aux archives

Lundi 30 novembre 2015, 150 chefs d’états se sont réunis à Paris pour décider d’un nouvel accord international sur le climat. L’enjeu est crucial pour faire face au dérèglement climatique en limitant les émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Et si on regardait du côté des archives pour comprendre les évolutions du climat ? C’est le projet de Météo France et des Archives Nationales  qui, avec le soutien de la Fondation BNP Paribas, ont engagé en 2012 un programme de sauvegarde d’archives sur le climat de France et ses anciennes colonies, de 1850 à 1960. En partant à la conquête des observations passées, l’objectif de Météo France est de constituer des séries de données afin d’améliorer les connaissances sur l’évolution du climat et le fonctionnement du système climatique et anticiper ainsi les évolutions futures.

Météo France a alors récemment choisi Seïsan, la solution de gestion des documents d’activité de Naoned, pour la mise en place d’un système de gestion documentaire, leur permettant d’assurer leur mission de conservation de la mémoire du climat.

Au vue des nombreuses campagnes de numérisations faites et en cours, visant à enrichir le patrimoine et ainsi à consolider les connaissances sur le climat, Météo France se dote d’un système de gestion unique des archives du climat (physiques et numérisées). Ce système permettra l’exploitation des informations contenues dans les archives et leurs métadonnées, un patrimoine scientifique qui “constitue l’héritage et l’écrit dont disposent les climatologues et les historiens pour comprendre le passé et éclairer notre futur”.

La découverte de l’atmosphère, la connaissance des climats tropicaux liée à l’expansion coloniale, ou encore le rôle stratégique de la météorologie en temps de guerre : le site Archives du Climat retrace 150 ans d’histoire du climat à travers les archives météorologiques. Pour comprendre les enjeux de la cop21.. partez à la découverte de l’histoire du climat !

 

Capture du 2015-11-30 15:10:18

Emma Moulin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *