Découvrir l’art par les archives, expérimenter les archives par l’art

A l’occasion du Forum des Archivistes 2016, qui a eu lieu les 29, 30 et 31 mars derniers au Centre des Congrès de Troyes, nous avons assisté aux interventions de Simon Coté Lapointe , Doctorant à l’Université de Montréal mais également compositeur, créateur sonore et vidéaste, Nicolas Thély professeur des universités Rennes 2, et Anne Marie Duguet, docteur en sociologie de l’art. Deux conférences ayant pour thématiques principales l’utilisation des archives dans le cadre de projets artistiques.

 

Il est toujours intéressant de voir que les archives et l’art peuvent être des sujets proches et que des projets naissent de leur association. Le forum de l’AAF a permis aux participants de (re)découvrir deux formidables projets mêlant art et archives.

Lors de la conférence “Les archives métamorphosées : bilan d’un projet de création à partir d’archives”, Simon Coté-Lapointe a présenté au public ses œuvres audiovisuelles créées en 2014 et 2015 à partir de sons, de photographies et de vidéos collectées auprès d’institutions patrimoniales canadiennes.

Le projet « Archivoscope, archives et création »se compose de huit courts métrages où l’artiste a mis en scène, modifié, déformé, superposé, colorisé des images et des sons d’archives pour offrir au spectateur une autre expérience des documents d’archives.

Le court métrage Montréal et la Grande Guerre est un très bel exemple de ce projet. Dans cette œuvre de 6min 41 de Simon Coté-Lapointe, le spectateur est littéralement plongé dans les documents d’archives, grâce notamment à la technique d’animation 2D qui permet d’animer des photographies. De même le morphing, la musique et la lecture de textes de cartes postales rendent l’expérience saisissante!

 

Au delà du projet artistique, la démarche de création initiée par Simon Coté Lapointe s’est portée avant tout sur la collaboration avec des archivistes, afin de sélectionner des archives, collecter des vidéos en HD et vérifier que les documents utilisés étaient libres de droits.

L’objectif de Nicolas Thély et d’Anne Marie Duguet autour des archives et de l’art contemporain diffère ils souhaitent donner au spectateur la possibilité de découvrir un artiste, son oeuvre, à partir de ses archives. Dans cette optique, ils créent Anarchives, un projet d’édition numérique de type monographie, ayant pour objectif de constituer un corpus d’archives et de données autour des oeuvres et d’installations d’artistes contemporains.

Chaque artiste travaille dans un premier temps sur ses archives existantes et à la reconstitution d’une documentation sur son parcours artistiques et sur ses oeuvres.

L’équipe d’Anarchives l’accompagne dans cette longue étape de recherche historique et critique: archivistes, assistants et documentalistes l’aident à rassembler, organiser, numériser ses données afin de créer une base de données riche et complète autour de l’ensemble de l’oeuvre et du processus de création.

De cette phase de collecte et d’organisation naît alors une création originale à laquelle participe l’artiste: une “anarchive”, “c’est-à-dire une façon d’aborder les œuvres selon des perspectives nouvelles. Chaque anarchive vise à produire des champs de découverte dynamiques, où sont risqués des relations inédites et des cheminements privilégiés entre les œuvres, et entre celles-ci et leurs contextes” (source : http://www.anarchive.net ) que distribue ensuite Les Presses du Réel

Depuis 1994, Anarchives a édité sept projets multimédias interactifs. Ces projets initialement édité sur CD-Rom ou DVD-Rom, sont aujourd’hui confrontés à l’évolution des systèmes et des logiciels et à leur obsolescence. Ainsi, des émulations ont été réalisées et des applications ont été développées afin de pouvoir continuer l’exploration et l’utilisation de ses éditions numériques en ligne.

Ces deux interventions au forum de l’AAF à Troyes montrent que les archives peuvent être au coeur d’une démarche artistique, offrant à voir au public une autre approche des documents d’archives et de leur utilisation.

De très belles initiatives!

Alexia Branchereau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *