“Ici, on prend soin de votre patrimoine historique”

“Ici, on prend soin de votre patrimoine historique” ; Telle est la manière dont Camille Causse décrit son métier sur son site camicaos.com.

Nous avons voulu en savoir plus sur cette archiviste très présente sur le web et qui, tout comme nous, se donne pour mission de préserver, valoriser et transmettre l’histoire et la mémoire des entreprises.

 

 

Capture d’écran 2016-01-13 à 09.54.23

 

 

Quand Camille a découvert le métier d’archiviste, elle a tout de suite eu le coup de cœur, si bien qu’elle décide de quitter ses études d’histoire de l’art pour suivre le master en archivistique de l’Université de Versailles St Quentin en Yvelines. Camille et les archives, c’est avant tout une histoire de passion, un goût pour la matière, le papier, et un écho à ses histoires personnelles. “J’aime travailler dans un vieux fonds : je reste amoureuse du papier de la matière quel que soit le support,  on ne remplacera jamais le touché. On ne devient pas archiviste par un pur hasard, c’est souvent lié à quelque chose de personnel : je suis passionnée par le trans-générationnel, l’histoire, celle de ma famille, par l’ancien.”

Curieuse, sa soif d’apprendre la pousse à découvrir le métier au sein de milieux différents, tant dans le secteur public que privé, du Musée Guimet au service d’archives de Total, en passant par les Archives Nationales et même un bailleur social.  « J’avais besoin d’avoir toutes les cartes en main pour mieux choisir ma voie par la suite. »

Peu importe le secteur, Camille ne s’arrête pas à la structure dans laquelle elle effectue son travail d’archiviste. Ce qui retient son attention, c’est avant tout les différentes stratégies mises en place dans les organisations, les personnes et les équipes qu’elle rencontre.Toujours en quête de nouvelles aventures, elle se consacre en parallèle à la réalisation d’un blog, CamiCaos, motivée par l’idée de concevoir un site web, une compétence qu’elle considère comme indispensable pour la suite de ses projets.

L’objectif de CamiCaos, c’est de faire parler les archives différemment, sortir du discours traditionnel de l’expert, valoriser le métier autrement que par des lol cats. “Comme beaucoup d’archiviste, j’ai du mal à attirer l’attention sur mon métier et à le rendre attractif. Avec mes expériences, j’ai compilé plein de petites anecdotes, et c’est ce qui a lancé mes premiers articles, proposer un nouveau regard sur les archives, notamment pour les non archivistes.”

« On ne devient pas archiviste par un pur hasard, c’est souvent lié à quelque chose de personnel »

Le web offre pour Camille une formidable opportunité de valoriser les archives patrimoniales auprès du public, notamment par la création de contenu, que ce soit via son blog ou sur les réseaux sociaux « Il existe un moyen léger, ludique et attractif de parler des archives sur le web : il faut en profiter! ».

Guidée par cette envie d’écrire, de raconter, elle décide il y a peu de se lancer en free-lance, afin de réunir l’ensemble des domaines d’intervention qui la passionne: le traitement, la gestion et la valorisation d’archives. “Je prend énormément de plaisir à écrire, à créer du contenu autour des archives. Je réalise également de la collecte d’entretiens pour la création d’archives orales. C’est un autre univers que j’ai découvert, et qui me passionne. J’aime l’idée de pouvoir travailler sur différents projets en même temps, qui se nourrissent les uns des autres et qui permettent de monter en compétences. J’ai besoin d’être tenue en haleine pour avancer, il faut que ça bouge !”

Avant de proposer aux entreprises de créer du contenu autour de leurs archives, dans le but de les valoriser, Camille intervient avec elles dans le traitement et la gestion de leurs fonds. “Bien avant la valorisation, je vais proposer de prendre en main la gestion des fonds. Je peux conseiller les entreprises, ou bien on peut construire ensemble un système pérenne en interne.”

Cette phase amont n’est souvent que peu prise en charge par les organisations, pour des raisons de ressources humaines ou financières. Pourtant, elle représente une étape fondamentale pour pouvoir ensuite utiliser les fonds patrimoniaux dans une démarche de communication et de valorisation. C’est là que Camille intervient : elle accompagne et soutient les entreprises dans la considération et l’utilisation de leurs ressources patrimoniales.

Bien que les problématiques du traitement et de la gestion restent, au sein des entreprises, moins considérées que celle de la valorisation des ressources, Camille remarque que les entreprises commencent à utiliser leurs archives comme preuve de savoir faire et font de ce fait de plus en plus attention à leur patrimoine.

“En interne, l’histoire d’une entreprise permet d’impliquer ses salariés, en leur donnant envie d’en faire partie, en leur partageant ses petits secrets. Ainsi, ils en deviennent les premiers ambassadeurs, car ils partagent et s’intègrent dans cette histoire commune. D’un autre côté, en tant que consommatrice, je suis très sensible aux maisons qui mettent en avant leur histoire, leur savoir-faire depuis plus de 150 ans. Je leur porte une plus grande confiance  : c’est une preuve de solidité.”

La prise de conscience des fonds patrimoniaux pour une entreprise, de leur gestion à leur valorisation, tant en interne qu’en externe, recouvre pour elle des enjeux cruciaux. C’est dans cette optique qu’elle les accompagne : elle sélectionne avec elles leurs ressources, s’occupe de leur description et met en place une politique de valorisation.

Pour Camille, les outils de valorisation des archives patrimoniales sont divers, et ses propositions s’adaptent toujours aux envies des entreprises pour lesquelles elle travaille : “C’est au cas par cas, il n’y a rien de prémaché et plein d’angles d’approches : réseaux sociaux, blogs, nourrir une page historique pour l’entreprise.. En fonction de la gestion des fonds, je peux proposer de réaliser des expositions – en partenariat avec d’autres sociétés, des colloques, partages d’expériences, des livres…”. Notre solution logicielle Mnesys Heritage permet aux entreprises de centraliser leurs ressources documentaires au sein d’un logiciel de gestion, puis de les valoriser auprès de leurs collaborateurs en interne ou en externe via un portail de valorisation.

Emma Moulin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *