Nouveau bâtiment, nouveau logiciel aux archives du Rhône

Les archives départementales du Rhône c’est aujourd’hui 43 km linéaires de documents répartis sur trois sites, 52 agents, 24 000 documents originaux communiqués par an, plus de 1680 lecteurs inscrits et 8000 séances de travail, 600 ml de nouveaux documents par an, plus de 6 To d’images numérisées.

Le projet de réinformatisation s’inscrit dans le projet de déménagement des archives départementales au printemps afin de réunir les deux sites lyonnais. Un blog dédié au déménagement a d’ailleurs été ouvert : http://archivesrhone.wordpress.com

Fin 2014 il n’y aura plus que deux sites de conservation : le nouveau bâtiment Lyonnais et une annexe hors de Lyon, ainsi qu’une seule salle de lecture ouverte au public, dans le nouveau bâtiment à Lyon. Ce déménagement entraînera de conséquentes opérations de conditionnement des fonds, classement et éliminations. Il obligera à de nombreux changements dans le récolement. C’est donc l’occasion pour le Département du Rhône de repenser et d’harmoniser le système d’information des archives départementales. Il s’agit notamment d’améliorer et de faciliter le travail des agents et d’offrir un meilleur service au public et aux internautes.

Archives départementales du Rhône - détail bâtiment

Les archives départementales du Rhône ont ainsi retenu la solution d’archivage Mnesys, en remplacement des logiciels Thot et Cindoc. Les archives départementales, déjà équipées du portail de valorisation Mnesys, nous renouvellent leur confiance, satisfaites du travail réalisé depuis 2010 et de la qualité de nos échanges.

Dans le cadre ce projet initial, Isabelle Flattot, Chef de projet aux archives Départementales, a apprécié « notre compréhension des problématiques archivistiques, nos propositions de réalisation et le côté innovant des solutions mises en place ».

 

 

Laurence Robineau